Le cyclisme sur route – Un guide pour les débutants

Faire du vélo est une compétence simple que beaucoup d’entre nous apprennent dès leur plus jeune âge, mais le vélo est une expérience enrichissante dont on peut profiter toute sa vie. Votre vélo est un moyen abordable de rester en forme, de voyager à bon marché et de profiter du plein air.

Peu importe si vous avez déjà fait du vélo, notre guide du débutant en cyclisme sur route vous expliquera comment démarrer. Nous passerons en revue les éléments essentiels, les conseils de base en matière de sécurité et d’entretien, et la manière de trouver des itinéraires adaptés à votre niveau et à votre style.

Introduction au cyclisme sur route

Le cyclisme de route, également appelé vélo de route, est la forme la plus courante de cyclisme et comprend le vélo de course, le vélo de loisir et le vélo utilitaire où vous utilisez un vélo pour votre voyage ou votre transport.

Les cyclistes routiers utilisent toutes les rues et les routes qui permettent l’usage de la bicyclette. Ils participent à des courses de rue, font des excursions et explorent la campagne, et considèrent le pédalage comme une façon saine et alternative de se déplacer.

Pourquoi faire du vélo sur la route ?

Avez-vous besoin de vous convaincre que le vélo est une bonne option ? Nous allons vous donner un bref aperçu de certains des nombreux avantages que le vélo peut offrir :

Il contribue à votre santé de nombreuses façons : faire régulièrement du vélo et de l’équitation peut réduire le risque de maladie cardiaque, prévenir le cancer, augmenter la consommation d’oxygène, vous aider à perdre du poids, améliorer votre métabolisme, renforcer votre système immunitaire, vous permettre de dormir plus profondément et augmenter vos performances dans d’autres sports et activités. Tout comme la course à pied, le cyclisme peut offrir à un athlète le meilleur pour un plaisir de courte durée, ainsi qu’une remontée durable des esprits.

Elle a un impact positif sur l’environnement : les vélos occupent moins de routes et d’espaces de stationnement, n’émettent pas de gaz d’échappement, ne polluent pas avec des nanoparticules et ne nécessitent pas de combustibles fossiles. Bien que cela puisse paraître contradictoire, le vélo expose généralement les passagers à une pollution automobile moindre que lorsqu’ils se déplacent en voiture ou en transports publics.

C’est aussi social que vous le souhaitez : vous pouvez profiter du vélo seul ou en famille. Vous pouvez faire équipe avec d’autres cyclistes et faire un tour ensemble, ou vous pouvez faire un tour seul. Dans les deux cas, c’est une activité qui vous permet d’entrer dans un état contemplatif, presque méditatif, qui vous libère l’esprit et vous rafraîchit.