L’histoire du Leggings : une icône féminine

Le legging est l’un des vêtements féminins les plus appréciés des femmes, qui sont devenues une véritable icône de style et de sensualité.

Il existe de nombreux types pour s’adapter parfaitement au goût féminin actuel, célèbres sont les leggings Calzedonia parmi les plus connus et appréciés pour la qualité et la variété des produits proposés.

Les jambières sont un type de vêtement ajusté qui couvre les jambes et qui peut être porté par les hommes et les femmes, bien qu’il s’agisse actuellement d’un vêtement principalement féminin.

À l’origine, les jambières modernes sont faites d’un mélange de lycra, de nylon, de coton ou de polyester (mais elles peuvent aussi être faites de laine, de soie ou d’autres matières), ce qui en fait un vêtement distinct pour chaque jambe.

Ils sont disponibles dans une variété de couleurs et de motifs décoratifs. Bien que les jambières soient parfois portées complètement exposées, peut-être avec une veste ou un maillot court sur le dessus, elles sont le plus souvent partiellement couvertes par un autre vêtement (une jupe, un grand t-shirt, un short…).

Leur longueur typique va jusqu’à la cheville, bien qu’elles couvrent parfois le pied ou soient plus courtes. Ils sont portés pour garder les jambes au chaud, pour protéger la peau pendant l’activité physique et, bien sûr, comme un vêtement de mode ou de décoration.

Bien que la créatrice Patricia Field ait revendiqué l’invention à la fin des années 1970, des jambières de différentes formes et sous différents noms ont été portées par des hommes et des femmes au fil des siècles.

Il suffit de penser aux jambières séparées portées par les hommes à la Renaissance : on peut les considérer comme une forme “primitive” de jambières, ainsi que les treks typiquement écossais.

Des leggings en peau de daim distincts étaient portés par certains Amérindiens et cow-boys. Parmi les ancêtres des jambières modernes, on trouve aussi les vêtements militaires portés par les soldats américains pendant la Seconde Guerre mondiale, pour se protéger sous un pantalon.

Lancé dans le monde de la mode avec beaucoup de style par Audry Hepburn dans les années 50 (grâce à des films comme Sabrina) et revisité peu après par le designer Pucci, le boom est venu grâce à la délicieuse Susan jouée par Madonna dans Wanted Susan désespérément, qui en a fait un must dans les années 80.